Introduction

:: INTRODUCTION

 

Quinsac-Monvoisin, un grand artiste bordelais oublié


L’œuvre du peintre bordelais Raymond-Auguste Monvoisin dit Quinsac-Monvoisin (1790-1870) a offert un des chapitres les plus riches dans l'histoire des relations culturelles entre la France et l'Amérique du Sud, bien qu'il demeure aujourd'hui encore assez méconnu. Si l'on mesure la méconnaissance d'un artiste à son absence dans les dictionnaires, et les autres publications, Quinsac-Monvoisin en est un exemple indéniable. À l'heure actuelle, il n'existe aucune étude en Europe portant sur l’œuvre de ce peintre, et la rare bibliographie qui lui a été consacrée en langue espagnole se compose de notes biographiques succinctes et de notices souvent erronées comme celles recopiées par des historiens ayant survolé son œuvre. Elles mettent toujours en relief le seul fait que Monvoisin se rendit en Amérique à la proposition de l’État chilien pour fonder une académie nationale de peinture. Même cumulées, les notices se révèlent lacunaires.
Afin de redécouvrir la figure de cet artiste girondin et d'ouvrir ainsi l'interrogation toujours sous-jacente sur le rôle qu'il a joué dans l'histoire de la peinture du XIXe siècle - un rôle non mineur si l'on retient qu'il est considéré comme l'un de plus grands portraitistes dans l'histoire de l'art de l'Amérique méridionale – il s'avère impératif de mettre en œuvre une investigation approfondie réunissant les différents éléments et questions qui s’imposent en vue d'une lecture critique et inédite. Aborder, interroger et analyser la période romaine de l'artiste, comprise entre 1820 et 1826, est l'un des objectifs de ce projet, renforcé par une étude critique de sa production réalisée à Paris avant et après son voyage d'auto-exil (mai 1842 – septembre 1857). Son œuvre est surtout renommée par les œuvres qu'il peignit au Chili, environ 600 portraits.
Donc, afin de remettre en lumière son œuvre et sa personnalité, M. Charles Dujour Bosquet, docteur en histoire de l'art, spécialisé dans la peinture du XIXe siècle, prépare un catalogue raisonné des tableaux peints par R.A. Monvoisin ainsi qu'une étude monographique approfondie.
Toute personne, collectionneur, propriétaire ou institution possédant des informations se rapportant à cet artiste ou à son environnement proche (œuvres, lettres, écrits, documents, références bibliographiques et informations diverses) est invitée à nous contacter afin de contribuer à l'enrichissement de ce travail de recherche.

 

R.A.Monvoisin. Autoportrait. (Huile sur toile, 1839, collection privée)

 

Afin d'honorer l'oeuvre et la mémoire de l'artiste, M. Charles Dujour Bosquet a sollicité la mairie de Bordeaux, via l'adjoint au maire, Mr Fabien Robert, en fevrier 2011.

M. Robert a soutenu la démarche et a transmis le dossier à la commission de viographie qui allait étudier cette proposition en séance du 7 novembre 2012. Lors du conseil municipal du 13 février 2013, M. Jean-Louis David, adjoint au Maire, a présenté le rapport des propositions tendant à honorer la mémoires des personalités. Ainsi, par adoption à l'unanimité, il a été acté de nommer la voie située dans l'îlot d'Armagnac, entre la rue d'Armagnac et l'allée Eugène Delacroix, Rue Raymond-Auguste Monvoisin (artiste-peintre bordelais 1790-1870).

 

plaque

 

Plaque de rue située dans le nouveau quartier Belcier à Bordeaux, îlot d'Armagnac. 2013